Transformation carbone : Devenez un acteur du tourisme durable !

Transformation carbone

À l’heure où notre planète souffre du réchauffement climatique et de problèmes environnementaux majeurs, il est important de prendre en compte l’impact que nous, voyageurs et spécialistes du voyage, avons sur l’environnement naturel.

Voyager Autrement propose aux voyageurs qui le souhaitent de transformer leur empreinte carbone... La Fondation Vacances Bleues contribue également à ce projet en versant un budget complémentaire.

Principe de la transformation carbone volontaire

Lorsque vous voyagez en avion, en voiture ou en bus, vous émettez du CO2 et d’autres gaz à effet de serre : c’est  « votre empreinte carbone ». Ces gaz causent des dommages sur le climat et génèrent un coût environnemental. 

La transformation carbone volontaire consiste à financer un projet de réduction d’émissions de Gaz à Effet de Serre ou de séquestration de CO2. Elle repose sur le principe suivant : les impacts d’une tonne eq. de CO2 émise quelque part peuvent être neutralisés par la séquestration (stockage à long terme du CO2 hors de l'atmosphère par la forêt par exemple) ou par la réduction d’une autre tonne eq. de CO2 ailleurs.
Les projets éligibles pour cette démarche favorisent la protection de  l’environnement en promouvant l’utilisation d’énergies renouvelables, l’adoption de stratégies d’efficacité énergétique ou les programmes de reforestation.

Le projet soutenu par Voyager Autrement 

Voyager Autrement a choisi de soutenir, en partenariat avec le Club Quetzal - Les amis de Rigoberta Menchú, un projet de plantation d’arbres au Guatemala, dans la région du Lac Atitlán porté par l’association Amigos del Lago de Atitlán. Les berges du lac sont dégradées par le déboisement local, les incendies et les pluies torrentielles. La campagne « Reforester le Lac Atitlán pour un futur plus vert » consiste à planter des espèces à haut rendement (aulnes, pins et cyprès) dans la région. Déjà un demi-million d’arbres ont été planté ces trois dernières années, grâce au soutien actif des municipalités concernées. La démarche inclut un volet de sensibilisation des communautés locales à la préservation des ressources naturelles, ce qui leur permet de s’approprier et d’être également acteurs du projet.

Calcul de la transformation carbone

Pour calculer l’empreinte carbone de chacun de ses circuits, Voyager Autrement utilise le calculateur en ligne de la fondation GoodPlanet.  
Pour chaque circuit, grâce à ce calculateur, nous évaluons la quantité de CO2 émise lors du transport en avion, à laquelle nous ajoutons un forfait de 20% pour la partie des transports locaux, plus difficile à estimer.
Concernant le projet du lac Atitlán, le coût d’une tonne eq. CO2 séquestrée par la plantation d’arbres a été calculé à 20€. Ce calcul repose sur 2 données : le coût du projet (plants, transport, main d’œuvre) et la quantité de CO2 fixée pour chaque arbre en fonction de son espèce et de sa longévité. 
Pour en savoir plus, se renseigner auprès de clubquetzal@gmail.com.

Pour exemple, un vol aller-retour Paris-Dakar émet par passager 2,4 tonnes équivalent CO2 dans l’atmosphère. 

  • Calcul pour transformer les émissions dues à l’aérien : 2,4 t x 20 € = 48 €
  • Calcul pour transformer les émissions pendant tout le séjour : 48 € + 20 % = 57,60 €
  • Pour un circuit au Sénégal, les voyageurs ont ainsi la possibilité de contribuer au projet des plantations d’arbres à hauteur de 58 €. 

À noter que ces dons versés à l’association Club Quetzal - Les amis de Rigoberta Menchú feront l’objet de reçus fiscaux, permettant une réduction des impôts sur le revenu (de 66% du montant versé, au titre de l’aide aux personnes en difficultés). Après déduction fiscale, un versement de 58€ ne coûtera finalement que 19,72€.
 
Pour chaque circuit, la contribution proposée au titre de la transformation carbone est présentée dans l’onglet « tarif », dans le paragraphe « le prix ne comprend pas ». Il s’agit d’une suggestion et d’un ordre d’idée : au moment de l’inscription, les voyageurs peuvent choisir de ne pas contribuer, ou de verser une somme inférieure ou supérieure à celle proposée.