Se ressourcer dans les Alpes
Se ressourcer dans les Alpes

Une semaine pour se ressourcer dans les Alpes « se déconnecter pour mieux se reconnecter »

Serre du Villard

A Serre du Villard, tout incite à la déconnexion et au ressourcement. De la vue sur le lac de Serre-Ponçon à celle sur les Aiguilles de Chabrières, entrer dans le club Vacances Bleues, c’est comme glisser dans un cocon moelleux au milieu de la montagne. Une véritable invitation à suspendre le temps pour se ressourcer et s’occuper de soi. On comprend assez vite pourquoi, en plus des activités proposées tout le long de l’année, le club de Serre du Villard propose 2 fois par an des semaines “ zen altitude ”. Avec 15H d’ateliers, ce sont de véritables pauses bien-être idéales pour se ressourcer et se reconnecter avec soi-même.

Socrate disait "Connais-toi toi-même", à l’heure du XXI siècle, c’est malheureusement
 "Connecte-toi toi-même".

 

Réveil matinal pour s’émerveiller


C’est au petit matin que s’acheminent des corps engourdis vers la salle des argousiers. Traversant l’agora, tout en résistant à l’envie de se lover dans l’un des canapés accueillants aux plaids chauds et douillets, les pratiquants d’un jour s'engouffrent en silence sous le tunnel vitré qui les mène à l’autre bâtiment. S’attardant un instant sous la verrière, ils admirent la neige qui tombe sur le lac encore endormi. Doucement Odile, maitre en Qi-Gong, s’attarde auprès de chacun pour, de sa voix apaisante, les invite à entrer

"Tel un grand frère, le Mont-Morgon veille de l’autre côté" 

 

Energie, paix, sérénité… 


A l’intérieur, c’est une petite bulle de bonheur qui vous attend. Au sol, une agréable moquette verte et des tapis épais sont étalés pour que chacun prenne place. Odile, invite à la détente en s’attachant à des exercices de respiration doux et lents comme pour aider les corps à sortir du sommeil. Les yeux mi-clos dans la semi-obscurité matinale, chacun entre alors en connexion avec lui-même. 

"Entrer en connexion avec soi-même. 
Faire la paix avec ses émotions"

 

Puis au fur et à mesure que le soleil se lève sur le Mont-Morgon, le sortant lui aussi de sa torpeur, les katas s'enchaînent. Toujours lentement, dans un silence apaisant, les bras se lèvent, les bassins se tournent délicatement et les mains virevoltent dans un ballet harmonieux. Avec douceur et bienveillance, Odile s’approche, corrige lentement les positions en silence. Dans cet instant suspendu, chacun sent l’énergie circuler en lui et fait la paix avec ses émotions.
Les visages s’illuminent peu à peu à mesure que le jour se lève sur le Mont-Morgon qui, du noir de la nuit, surgit flamboyant. En fin de séance, c’est avec sérénité et appétit que les participants remercient chaleureusement Odile pour s’acheminer vers le restaurant où un petit déjeuner bien mérité les attend.
 

Détente et décontraction

Toujours dans la salle des argousiers, mais un peu plus tard dans la journée, sur des tapis épais et moelleux sont installés des curistes attentifs aux explications de la dynamique Céline. Ils sont venus s’initier au Shiatsu, une technique inspirée de la médecine chinoise qui utilise le massage pour ramener l’équilibre dans le corps. A travers des points d’appui, elle permet également de soulager la fatigue et les tensions musculaires. Une fois l’atelier présenté, rapidement chacun est amené à toucher l’autre. Pas facile au premier abord ! Mais Céline sait mettre à l’aise en trouvant les mots pour que chacun appréhende sereinement le corps de l’autre. 

“ C’est le point de Spiderman ”

 

Par des métaphores et des images communes, elle désamorce les malaises. “ Regardez votre main, imaginez le point d’où Spiderman jette sa toile, et bien, il est associé à la vessie ! C’est tout de suite moins glamour n’est-ce pas ? “ Rires général !  Et comme rien ne vaut mieux que la pratique, c’est dans une relative bonne humeur que se déroule l’atelier. Souriante et décontractée, elle passe auprès de chacun pour prodiguer ses conseils et corriger les mouvements. Parfois la conversation dérive sur des demandes en matière d’huile de massage ou de soins. Céline répond à toutes les questions avec entrain et bienveillance. 


Un maître yoga aux allures de père Noël

Un peu plus loin, dans la salle de danse, maître Yoga attend ses padawans. Difficile d’imaginer que, sous ses airs imposants de Père Noël, Pascal soit en réalité un maître dans la pratique du yoga. Sans jamais forcer, à travers un travail de postures, il prône à la fois la non-violence de l’âme mais également du corps. En lien avec l’être de chacun, il ne peut s'empêcher de ponctuer ses séances de questions à ses participants. Il s’intéresse aux souhaits et aux ressentis pour faire découvrir des capacités parfois insoupçonnées. C’est plus souples et un peu différents que les participants ressortent de la salle sourire aux lèvres.