CIRCUIT AFRIQUE - MADAGASCAR - Voyager Autrement tourisme solidaire et responsable
CIRCUIT AFRIQUE - MADAGASCAR - Voyager Autrement tourisme solidaire et responsable
CIRCUIT AFRIQUE - MADAGASCAR - Voyager Autrement tourisme solidaire et responsable
CIRCUIT AFRIQUE - MADAGASCAR - Voyager Autrement tourisme solidaire et responsable
CIRCUIT AFRIQUE - MADAGASCAR - Voyager Autrement tourisme solidaire et responsable
CIRCUIT AFRIQUE - MADAGASCAR - Voyager Autrement tourisme solidaire et responsable

Vous êtes ici : 

» Accueil » Afrique ... » Madagascar » MADAGASCAR SUD - L'ILE AUX YEUX D'ASIE...

MADAGASCAR SUD - L'ILE AUX YEUX D'ASIE...

AFRIQUE MADAGASCAR

A partir de 2 895 €
Pour un séjour de 16 jours au départ de Paris

 

Points forts

  • La découverte du monde rural avec un guide ethnologue.
  • La nuit dans une maison traditionnelle.
  • La croisière d'une journée sur le canal des Pangalanes.
  • Un goupe limité à 12 personnes.

Dès votre arrivée à Antananarivo, vous serez invités à découvrir le mode de vie des habitants de la capitale malgache et de ses environs. Vous vous dirigerez ensuite vers le sud et vous immergerez progressivement dans les merveilleux paysages de la campagne et ses villages. Ce sera l’occasion pour vous de ressentir la légendaire hospitalité de ce peuple chaleureux, tout en appréhendant la vie des paysans. Votre voyage se poursuivra en train vers Mananjary et l’Océan indien, entre cascades, rochers et falaises. Dans cette aire protégée, vous plongerez au cœur de la forêt tropicale d’où émergeront de fantastiques sources thermales aux vertus thérapeutiques. Il sera temps alors de reprendre la route vers le sud-ouest et Ambalavao, où vous aurez un aperçu de la faune locale… Votre voyage s’achèvera à Tulear et Ifaty, sur le Canal de Mozambique, où vous apercevrez des paysages totalement différents de ce que vous aurez pu voir jusque là, et notamment un lagon paradisiaque…

 

PRESENTATION DE VOTRE VOYAGE A MADAGASCAR




LOCALISATION, CLIMAT ET DÉCALAGE HORAIRE

La République de Madagascar est un État insulaire, situé dans la partie occidentale de l'océan Indien, au large de l'Afrique de l'est dont il est séparé par le canal du Mozambique. L’île se situe au sud des Comores et de Mayotte et à l’ouest de l’île Maurice et de la Réunion.

A Madagascar durant le début de l’été austral (qui dure de novembre à avril) c'est la saison des pluies (très variable selon la région) ; les températures varieront entre 25°- 13° à Antananarivo et 32°- 20° à Nosy Be.
Le décalage horaire avec la France est de + 2 heures (en hiver) : lorsqu'il est 12h00 à Paris, il est 14h00 à Madagascar.

CARTE D'IDENTITÉ

Nom officiel : La République de Madagascar
Superficie : 587 040 Km² (4 800 km de côtes)
Capitale : Antananarivo
Président : Andry Rajoelina
Premier ministre : Albert Camille Vital
Langue officielle : malgache, français
Monnaie : l‘Ariary a officiellement remplacé le franc malgache depuis janvier 2005.
Population : 22 585 517 habitants (estimation 2012)
Indépendance : 26 juin 1960 (de la France)
 

CONTEXTE HISTORIQUE

Les théories sur l’origine du peuplement de Madagascar sont nombreuses. L’hypothèse la plus certaine identifie les ancêtres des Malgaches venus d’Asie, d’Afrique et du Moyen-Orient entre le 11ème et le 16ème siècle.
Les populations d’origine malayo-indonésienne ainsi que du sud-est asiatique, auraient apporté la culture du riz irrigué et la pirogue à balancier. Les migrants africains auraient quant à eux apporté la culture sur brûlis et diverses variétés d’arbres et d’animaux (comme par exemple les zébus). Les arabes auraient apporté la religion musulmane, très présente encore aujourd’hui, ainsi qu’une activité de commerce des épices, aromates et plantes médicinales.
Puis vers 1500, c’est le début des conquêtes européennes avec le Portugais Diego Diaz et les Hollandais. Ils n’ont pas réussi à occuper l’île. Pourtant en 1642, les Français s’installent à la pointe méridionale de l’île pour un bref moment.

C’est sous l’impulsion d’un Roi Merina, Andrianampoinimerina au 18ème siècle, puis de son fils Radama au début du 19ème siècle, que Madagascar devient un pays unifié, largement aidé par ses conquêtes militaires financées par l’Angleterre qui souhaite ainsi se protéger de l’ingérence française. Il commence également le développement de l’alphabétisation du peuple malgache, ainsi que le commerce international. Après sa mort, en 1828, rois et reines se succèdent (plus ou moins proches des européens).

A partir de la seconde moitié du 19ème siècle, la France et l’Angleterre manifestent de plus en plus d’intérêt envers l’île. Et après plusieurs affrontements l’île devient officiellement une colonie française en 1896. Et prend fin le 26 juin 1960, suite au discours du Général de Gaulle à Tananarive.
La même année, Philibert Tsiranana est élu Président de la première République Malgache. Puis à partir de 1972, plusieurs régimes instables se succèdent. Le 31 janvier 2009, Andry Rajoelina accède au pouvoir et devient le président de la Haute Autorité de la Transition.

CONTEXTE ÉCONOMIQUE

Comprendre comment Madagascar s'est appauvrie si vite en temps de paix constituerait un casse-tête pour un économiste.
L'île est riche de mille ressources : climats extrêmement variés, flore et faune uniques au monde, propices au développement du tourisme, et trésors minéraux.
Dans la précipitation de la décolonisation, le rejet de la France à partir de 1972 et l'investissement à outrance ne permettent pas de poursuivre l'industrialisation. La perte de moyens financiers et de compétences humaines mettent le système économique industriel et agricole issu de la colonisation dans un état de délabrement qui entraîne la population vers un appauvrissement rapide, proportionnellement inverse à l'enrichissement de la classe dirigeante. Durant les années 1980, l'inflation entraîne une baisse importante du pouvoir d'achat, la dette est abyssale, et Madagascar devient dépendante de l'aide internationale.

Le sursaut économique de la fin des années 1990, dû essentiellement à la création de zones franches et à l'ouverture au tourisme, offre un certain regain de croissance.
Mais la crise politique de 2002 vient balayer les timides espoirs économiques, mettant fin aux années de croissance.
Puis un plan de rattrapage (2007-2012) est lancé afin de booster l'économie et d'attirer les investisseurs étrangers. Un décollage du commerce extérieur semble se dessiner, mais un décalage flagrant persiste entre les efforts macroéconomiques menés et les retombées sur la population. Et le tourisme ne s'est pas envolé comme il aurait dû.

VOL POUR VOTRE VOYAGE A MADAGASCAR

Pour partir à Madagascar, la durée de vol au départ de Paris est d’environ 10h/11h. Comme pour tous nos séjours à l’étranger, la convocation d'aéroport, vous sera envoyée avec votre carnet de voyage environ 15 jours avant votre voyage de tourisme en Afrique. Nous tenons à votre disposition une liste d'hôtels près de l'aéroport de Roissy.

Lors de l’inscription pour votre voyage à Madagascar, merci d'utiliser le nom de famille figurant sur votre passeport, de vérifier l'orthographe de votre nom lors de la réception du relevé et de nous signaler toute erreur.

Bagages : 20kg par personne. Les valises et sacs doivent impérativement être fermés et ne contenir aucun objet de valeur (appareil photo, caméra ...). En raison des consignes de sécurité, nous vous recommandons de ne transporter aucun objet tranchant (ciseaux, couteau, coupe-ongles, canif, etc. dans vos bagages à main).


PRESENTATION DE LA DESTINATION MADAGASCAR

CLIMAT
Votre voyage à Madagascar se déroulera durant l'hiver austral (qui dure d'avril à octobre), pendant la saison sèche. Au cours de votre tourisme en Afrique, vous profiterez de températures plutôt agréables qui varieront entre 25° à Antananarivo et 29° à Tulear.
Le décalage horaire avec la France est de + 2 heures : lorsqu'il est 12h00 à Paris, il est 14h00 à Madagascar.

LANGUES ET RELIGION
Madagascar fonctionne avec deux langues officielles : le malgache (dans la vie courante), et le français (dominant dans les affaires et le gouvernement).
Environ 75 % des Malgaches sont chrétiens, divisés presque également entre protestants et catholiques. Aujourd'hui, certains Malgaches pratiquent encore un syncrétisme qui consiste à combiner le christianisme avec leurs croyances religieuses traditionnelles visant à honorer les ancêtres. Outre le culte des ancêtres, d'autres religions orientales sont également présentes sur l'île. Les musulmans représentent environ 1 % de la population de Madagascar3 et sont largement concentrés dans les provinces du nord-ouest de Mahajanga et d'Antsiranana (Diego Suarez).

NOURRITURE
Il est conseillé de boire de l'eau minérale - capsulée - ou de l'eau bouillie ou stérilisée par vous-même. Vous découvrirez une cuisine de qualité, authentique. L'aliment de base est le riz, accompagné de viandes succulentes (volailles, porc, zébu), de poissons et de produits très variés (légumes et fruits tropicaux).

US ET COUTUMES
Les rapports entre Malgaches et vazaha.
Les Malgaches sont d’un abord facile, même si certains peuvent se montrer assez timides, notamment face aux vazaha, les blancs. Mais si l'on communique bien entre Malgaches et vazaha, cela reste une communication entre « étrangers ». Les Malgaches sont extrêmement sensibles au respect de leur personne, ils ont en horreur la brutalité, la violence et toute forme d'autorité. D'ailleurs, le sésame pour toutes les relations humaines est le sourire.
Les fady (interdits ou tabous)
Une évidente prudence est à observer dans les lieux et sites sacrés, dont l'accès est souvent régi par un ensemble de fady très varié d'une région à l'autre.
Cérémonies et tombeaux
On peut voir un grand nombre d'édifices mortuaires et de tombeaux, mais sachez que leur symbolisme dépasse celui de nos cimetières. Il est évidemment interdit d'y toucher!

CHANGE
L’Ariary Malgache (MGA) est la monnaie nationale, non exportable. 1 € = 2,899.86 MGA au 02/09/2013 (les taux de change fluctuent quotidiennement). Nous vous recommandons de vous munir de coupures en euros que vous pourrez échanger contre des Ariary Malgache une fois sur place. La BNP et le Crédit Lyonnais sont présents à Madagascar et ont des agences en province. L'usage de la carte de crédit est très limité.

ELECTRICITE
Le courant utilisé est de 220 volts.

POURBOIRES
Nous vous rappelons que les pourboires des guides et chauffeurs ne sont pas inclus.
Nous vous recommandons de prévoir 1€50 à 2€ par jour et par personne.
Le pourboire ne peut être inclus dans le prix du voyage car il ne fait pas l’objet de facturation.
Le pourboire est devenu au fil des années une pratique touristique internationale contre laquelle il est vain de s’opposer.
Le pourboire est un des incontournables de la bonne relation entre Voyager Autrement, les voyageurs, l’accompagnateur et le guide.
Faire l’impasse sur le pourboire ou donner un pourboire insuffisant, c’est pénaliser les autres voyageurs et ceux à venir, car c’est créer des disparités entre les guides satisfaits et ceux qui ne voudront plus exercer leur métier avec Voyager Autrement.
Vous modulerez le pourboire donné entre cette fourchette basse et cette fourchette haute en fonction de votre satisfaction (nous recommandons de prévoir 1/3 pour le chauffeur et 2/3 pour le guide).

PHOTOGRAPHIES
Durant votre séjour de tourisme, vous pourrez utiliser des appareils photos et caméscopes partout. Les habitants sont vraiment très accueillants mais le respect veut toutefois que l'on demande son autorisation à l'intéressé avant de le prendre en photo.
Au cours de votre voyage, si vous souhaitez photographiez des personnes, il vous est recommandé de demander leur accord, car cela peut être perçu comme un manque de respect voire comme une agression. Cela permettra d’établir un contact, et vous pouvez montrer ensuite le résultat de la photo. N’hésitez d’ailleurs pas à demander l’aide du guide si besoin. Si les personnes vous demandent de l’argent en échange, essayez d’éviter en leur faisant comprendre que vous ne le souhaitez pas. Dans tous les cas, n’insistez pas si vous sentez que la personne est importunée.

MARCHANDAGE
Il doit être vécu comme un jeu, comme une manière d’entrer en contact avec le commerçant et de comprendre un peu mieux la culture et les mœurs locales. Le respect est la base dans la négociation. N’hésitez pas à passer par l’intermédiaire du guide et lui demander son avis sur le prix « convenable ».

MENDICITÉ
Afin de ne pas encourager cette pratique, nous vous demandons de ne pas donner directement aux personnes rencontrées (argent, bonbons…). Si vous souhaitez faire des dons (matériels ou financiers), nous vous recommandons de les remettre aux responsables d’associations rencontrées.
 



Recherche par mots clés

Newsletter

Recevez nos offres !


Nos activités © 2014 Vacances Bleues, tous droits réservés. Nos prestations

Google+
Commandez le nouveau catalogue

© 2012 Vacances Bleues, tous droits réservés. Mentions légales

»